marais-poitevin.com

Actualités

Marais poitevin : la chasse à la jussie

Vingt ans que l’IIBSN combat la jussie dans la zone des marais mouillés. Un envahisseur impossible à éradiquer.

Chasse à la jussie
Chasse à la jussie
Depuis plus de vingt ans, l'Institution interdépartementale du bassin de la Sèvre niortaise (IIBSN) met en œuvre un plan de gestion de la jussie dans la zone des marais mouillés du Marais poitevin. Au Mazeau, une opération de régulation de la jussie est actuellement menée. Vitale pour le marais. Car la forte dynamique de développement de cette espèce invasive en fait un éternel envahisseur. Son éradication impossible.

1.300 km de rives en 2016

Aujourd'hui, l'action principale est de pratiquer deux arrachages manuels des herbiers entre mai et novembre. Elle présente aussi l'avantage de ne produire aucun impact sur le milieu aquatique et les berges. Les travaux d'arrachage se font sur les réseaux principaux, secondaires et tertiaires d'intérêt collectif des marais mouillés de la Sèvre niortaise, des Autises et du Mignon. En 2016, plus de 1.300 km de rives sont concernés par cette action mobilisant une équipe d'une dizaine de personnes dont huit recrutées en agents saisonniers et deux agents encadrant. Cette opération nécessite également des moyens logistiques conséquents : barques d'arrachage, chaland de stockage et de service, locaux, véhicules de transport, formation et équipement du personnel, nombreux petits matériels.
Le montant affecté à cette opération approche les 200.000 €. Elle est financée à travers l'IIBSN, l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (AELB), l'Union européenne (fonds FEDER Poitou-Charentes) et les fédérations de pêche. Depuis 2014, des essais de valorisation locale sont testés avec un maraîcher afin de limiter les coûts de valorisation et réutiliser ces biomasses végétales. Plus de quarante tonnes de jussie ont déjà été retirées des voies d'eau durant le premier passage et le début du second.
Les conditions d'intervention sont difficiles pour les ramasseurs mais le linéaire prévu sera à nouveau atteint cette année. Depuis quelques années, une attention particulière est portée au développement de jussie terrestre, problématique émergente inquiétante pour les zones humides. A ce titre, une plaquette a été réalisée pour rappeler ce qu'il ne faut pas faire en cas de présence de jussie dans les fossés en zones humides. Notamment, ne pas curer et régaler les vases sur parcelles humides. Renseignements : www.sevre-niortaise.fr dans la rubrique « Les plantes exotiques envahissantes ».

Les plantes récoltées sont évacuées en zones non inondables pour prévenir la colonisation accidentelle de nouveaux sites. Ces végétaux sont utilisés en compost (depuis un centre de compostage) ou comme engrais vert (valorisation agronomique. Des essais de valorisation locale avec un maraîcher sont testées depuis 2014 afin de limiter les coûts de valorisation et de réutiliser les biomasses végétales.

Source : la Nouvelle République


Afficher toute la rubrique


Accueil > Actualités
Coups de coeur

Promenade en barque

Laissez-vous guider - Promenades Collectives

Laissez-vous guider - Promenades Collectives

Une promenade en barque commentée par un guide-batelier vou...

Hôtel

Hôtel au Marais

Hôtel au Marais

Passez un moment hors du temps, au cœur de la Venise Verte, ...

Gîte

Gite de Chevillon

M. Gousseau

Gite de Chevillon

Location meublée attenante à la maison principale, avec cham...

Création site internet et hébergement : Azimut Communication
Création de l'habillage graphique : agence Fauve